GEORGIO

Photo rappeur Georgio
Production : Quai M
QUAI M, Delta - Debout / Assis

Le temps, qui a pris pour nouvelle habitude de nous paraître plus long qu’auparavant, n’a pourtant pas exagéré les choses concernant Georgio. Car c’est bien deux années durant qu’il nous aura fallu pallier son absence discographique en revisitant ses trois albums passés, Bleu Noir, Héra, et puis l’audacieux XX5, uppercut rap orchestré par des pointures – Woodkid en tête – venues d’univers a priori plutôt différents du sien, dernière preuve en date que le jeune MC ne réapparaîtrait jamais vraiment là où on l’attendait. Il présentera au Quai M son dernier album « Années Sauvages » !

Photo rappeur Georgio Photo rappeur Georgio Photo rappeur Georgio Photo rappeur Georgio Photo rappeur Georgio Photo rappeur Georgio Photo rappeur Georgio

GEORGIO

Sa première mixtape (dix ans déjà) a fait connaître Georgio comme l’un des plus talentueux conteurs d’émotions de sa génération. Depuis, son album Sacré a commencé à voir le jour pendant la tournée de l’album XX5, traversant l’étrange isolement d’une crise sanitaire interminable pour finalement devenir un album foncièrement réfléchi.

Amoureux passionné du rap des années 90 à aujourd’hui, lui-même ne porte-t-il pas aux nues les Clash ou les Libertines autant que Barbara ? Vous l’aurez compris, le rappeur, en se livrant, nous touche à tous les coups, révisant nos parti-pris (« On se juge, on se connaît pas »), pointant notre manière de blesser les autres presque involontairement (Parallèle) et nous interrogeant sur les pièges de la réussite, sur nos engagements comme sur la vie qui nous broie avant de nous offrir une vraie note d’espoir en guise de conclusion. Et puis, loin de la pose encore, c’est une photo de la vraie vie qui, sur la pochette, achève de nous interpeller. Parce qu’elle évoque peut-être en nous des souvenirs passés. Parce qu’elle semble résumer l’album à elle seule. Un instantané de pure liberté, un moment sacré.